Government of Canada website graphic

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (F-P-T) de l’Agriculture se sont récemment rencontrés à Vancouver en Colombie-Britannique du 18 au 20 juillet pour discuter d’un certain nombre d’enjeux agricoles, notamment des résultats de l’examen de la gestion des risques de l’entreprise (GRE) qui a été réalisé l’année dernière. Les ministres ont écouté un groupe de spécialistes qui a présenté des recommandations et ont suggéré aux représentants des gouvernements d’implanter un plan d’action. Rebecca Lee, directrice générale du Conseil canadien de l’horticulture est membre du groupe consultatif extérieur qui s’est rendu à Vancouver pour faire la présentation.

En se basant sur le rapport du groupe, les ministres ont renouvelé leur engagement à améliorer les programmes nationaux de GRE en partenariat avec le secteur de l’agriculture.

« Les outils de gestion des risques doivent aider les agriculteurs à travers le pays, » explique Mme Lee. « Nous sommes donc enchantés que le gouvernement continuera de travailler en collaboration avec les producteurs pour trouver des solutions afin de maximiser le rendement des programmes. »

« Le secteur agroalimentaire canadien a un énorme potentiel – c’est un actif national stratégique, » dit Mark Brock, président de l’AgGrowth Coalition. « Les programmes de GRE sont des outils essentiels pour les agriculteurs qui travaillent dans un environnement mondialement concurrentiel. L’engagement continu des ministres F-P-T à améliorer ces outils est majeur. Pour cela, nous vous en sommes reconnaissants. »

« Le travail réalisé dans le cadre de l’examen de la GRE a été fructueux à cause du partenariat entre l’industrie et le gouvernement, » dit Jeff Nielsen, vice-président de l’AgGrowth Coalition. « Nous encourageons les représentants à s’attaquer à la tâche sans délai et sommes impatients de travailler avec les représentants F-P-T sur le plan d’action pour aller de l’avant. »

L’AgGrowth Coalition préconise une réforme approfondie des programmes de gestion des risques. Elle est composée de la Fédération canadienne de l’agriculture, de la Canadian Canola Growers Association, des Producteurs de grains du Canada, des Grain Farmers of Ontario, du National Sheep Network, et du Conseil canadien de l’horticulture.

La Coalition vise une réforme approfondie des programmes de gestion des risques de l’entreprise pour les agriculteurs canadiens.